Faire un jeu vidéo en un week end : retours sur la Ludum Dare #42

jeu-video-48h-ludum-dare-summer-breakdown-bordeaux-ynov-campus

Faire un jeu vidéo dans un temps aussi court, peut être très bénéfique et plein d’apprentissages. Si vous hésitez à participer à un game jam, ou si vous vous posez des questions, cet article est pour vous.

On va plus parler de la Ludum Dare, car deux membres de l’administration y ont participé. Et vous savez quoi ? La Ludum Dare #43 aura lieu ce week-end… on espère vous tenter !

Une game jam c’est quoi ?

C’est un événement dédié à la création de jeu vidéo. Les passionnés ont un week end pour développer un jeu. Oui, vous avez bien lu : un seul week end pour concevoir, dessiner, programmer un jeu.

La Ludum Dare est une game jam qui a lieu tous les quatre mois depuis sa première édition en avril 2002. De nombreux professionnels ou amateurs se retrouvent autour de ce qui est devenu un véritable événement pour sortir un jeu autour d’un thème.

En effet, chaque game jam a ses règles et ses habitudes. Pour la Ludum Dare, il va s’agir de créer un jeu vidéo en équipe sur un thème donné, et cela en moins de 72h. Enfin pour la version « jam », car il existe aussi une version « comp » encore plus difficile : le jeu devra être créé en moins de 48h et par un seul participant.

Pourquoi participer à des game jam ?

Les projets à échéance très courtes sont toujours très formateurs. En un week-end, vous allez pouvoir mettre en application vos connaissances, les mettre en pratique sur un support concret, et même apprendre de nouvelles compétences.

Mener ce type de projet sur un temps aussi court va aussi vous obliger à apprendre à prioriser vos tâches, mais vous donnera aussi la satisfaction d’avoir sorti un jeu. Même s’il n’est pas finalisé, vous aurez quand même un prototype, un proof of concept, sur lequel vous allez pouvoir avoir des retours avant d’éventuellement aller plus loin. Car rien ne vous empêche d’améliorer votre jeu en vue d’une commercialisation ! Ce fut par exemple le cas pour Evoland, développé par le studio bordelais Shiro Games.

Qui peut y participer ?

Tout le monde, même si des développeurs sont plus qu’utiles (même si contournable avec certains logiciels, le résultat ne sera pas aussi abouti) et des profils créatifs sont toujours les bienvenus.

Pour nos étudiants, il peut être intéressant de réunir plusieurs filières comme lors des Ydays, pour avoir toutes les compétences utiles dans son équipe : un ou deux d’Ynov Informatique pour la partie développement, associés avec des étudiants de Ynov Animation 3D et jeux vidéo, et / ou de Lim’Art pour la direction artistique par exemple.

Et pour ceux qui pensent n’avoir rien à apporter, sachez qu’au contraire, si vous êtes un tant soit peu débrouillard vous aurez du travail ! Vous pourrez apprendre à « câbler » les différents éléments pour mettre en ligne les assets graphiques, rechercher des sons et des musiques d’ambiance, vérifier que le taux de caféine de l’équipe est bon, veiller au moral des troupes… vous aurez plein de choses à faire.

Notre rendu : Summer Breakdown

 

jeu video ludum dare summer breakdown bordeaux ynov campus

Pour la Ludum Dare #42, le thème était « running out of space » (ou « Se retrouver en manque d’espace »).

Après avoir passé une matinée à lancer des idées, échanger sur ce thème et la façon de l’interpréter dans le jeu, nous sommes arrivés à notre concept : on incarne un homme qui veut bronzer, tout en restant à l’écart des autres. Sauf qu’au fur et à mesure, de plus en plus de gens arrivent et débarquent sur sa plage…

N’hésitez pas à tester notre jeu Summer Breakdown pour voir ce que l’on peut faire en peu de temps.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

     instagram bordeaux ynov campus      Twitter bordeaux ynov campus    facebook bordeaux ynov campus