Devenir architecte d’intérieur :
le témoignage d’Emmelyne Castang

Header_Emmelyne-Castang_Sugarfree_interview_limart_architecture-interieur_bordeaux-ynov-campus

C’est le sourire aux lèvres qu’Emmelyne nous reçoit au sein de Sugarfree, un espace de coworking qui vient d’ouvrir et qui a été aménagé par ses soins. Un travail de longue haleine, réalisé en alternance, pour cette future diplômée de notre Mastère Architecture d’Intérieur et Design.

Penser l’usage d’un lieu pour lui donner vie

En entrant dans ce lieu, difficile d’imaginer que ce lieu était encore vide il y a quelques temps. Un grand volume, rassemblant deux locaux commerciaux, qu’il a fallu penser, concevoir, en fonction de son usage futur. Un usage qui n’était pas encore défini quand Emmelyne a été recrutée. Elle a donc été présente dès l’origine du projet, quand celui-ci était en cours de réflexion et d’élaboration. Car de nombreuses idées ont été initialement évoquées : bureaux, concession automobile en réalité virtuelle… avant de finalement s’arrêter sur un espace de coworking.

Une fois la future fonction du lieu défini, Emmelyne a pu commencer à travailler sur des plans pour occuper ce grand espace. Elle a ainsi créé une double mezzanine, qui prend en compte la contrainte de conserver l’un des murs porteurs et un grand espace de travail au rez-de-chaussée.

Après des plans très techniques, comme les plans électriques, plans de climatisation, elle a pu se faire un peu plus plaisir avec le mobilier. Elle en a dessiné la majorité : de larges bureaux alliant métal et bois et surtout qui intègrent des prises, mais aussi (entre autres) le comptoir d’accueil, les gardes corps en bois, des bureaux plus hauts, des verrières pour les salles privatisables. L’espace devait rester très modulable, d’où les chemins de câble apparents. En collaboration avec son patron et son collègue menuisier, Pour les quelques éléments chinés, elle a aussi effectué des modifications (par exemple scier les pieds pour y ajouter des roues) afin de rester dans l’esprit du lieu. De nombreux détails, mais auxquels il faut penser si vous voulez devenir architecte d’intérieur !

Emmelyne-Castang_Sugarfree_interview_limart_architecture-interieur_bordeaux-ynov-campus-(1)
Emmelyne voulait devenir architecte d’intérieur et choisi de se former via notre Mastère Architecture d’Intérieur et Design

Études, télétravail et esprit start-up : une expérience formidable pour devenir architecte d’intérieur

Un Mastère en alternance : deux ans pour travailler et étudier

La spécificité du parcours d’Emmelyne est qu’elle a concilié ses cours et ce projet professionnel en même temps. Avec le rythme alterné proposé par Lim’Art, elle a pu organiser son temps pour faire les deux. Et de son avis, ce fut très formateur ! Elle a du apprendre et se former au fur et à mesure, développer son autonomie, sa proactivité, sa responsabilité. Ainsi, cette expérience l’a forgée pour devenir une véritable professionnelle dont les compétences seront appréciées.

Etant étudiante, elle a aussi pu compter sur ses professeurs, notamment dans les phases de chiffrage et d’obtention de permis.

La découverte du télétravail et de l’esprit start-up

Au début du projet Emmelyne n’avait pas de bureau physique : elle était en effet en charge de leur construction. Elle a travaillé à distance, ce qui lui a donné une véritable maturité professionnelle et lui a permis de se responsabiliser. Un des écueils connus du travail en autonomie est la motivation fluctuante et elle reconnaît que la motivation était plus ou moins présente en fonction des phases du projet. Dans l’ensemble, elle a aimé ces horaires flexibles, la liberté dans son organisation mais apprécie son installation dans l’espace de co-working. Là, elle côtoie ses collègues au quotidien. Et si leurs champs de compétences ne se recoupent pas forcément, l’ambiance amicale qui règne au sein de Sugarfree est très appréciable. Le fait de s’entraider, et non pas se décharger les uns sur les autres, d’avoir des coworkers à proximité pour avoir des réponses à toutes sortes de questions.

Plus globalement, cette expérience l’a aidé à devenir architecte d’intérieur, avec un projet professionnel plus précis.

Devenir architecte d'intérieur Emmelyne-Castang_Sugarfree_interview_limart_architecture-interieur_bordeaux-ynov-campus-(2)_ Devenir architecte d'intérieur Emmelyne-Castang_Sugarfree_interview_limart_architecture-interieur_bordeaux-ynov-campus-(6) Devenir architecte d'intérieur Emmelyne-Castang_Sugarfree_interview_limart_architecture-interieur_bordeaux-ynov-campus

Des rencontres et des collaborations

Cette expérience est née d’une rencontre entre Emmelyne avec Fabien Lecoeuche, qui cherchait au départ une stagiaire pour quelques mois. Durant cette période, il lui fit rencontrer Loïc, un menuiser de 20 ans. Tous les trois créèrent LF Services, dans le but de pouvoir répondre à des demandes d’architecture intérieur ou d’aménagement extérieur, à Bordeaux et sur le Cap Ferret. Ainsi, en plus de l’expérience enrichissante de la création du coworking, Emmelyne a pu aussi suivre une création d’entreprise. Suivi des différentes étapes, concevoir la charte graphique de la société, mais aussi recherche de professionnels et artisans pour certaines demandes spécifiques… Car être architecte d’intérieur, c’est être ouvert à apprendre différentes pratiques !

Une collaboration que les associés comptent bien poursuivre ; ils travaillent déjà sur l’aménagement d’un salon de coiffure. N’hésitez pas à les contacter pour vos besoins.

 

Vous voulez devenir architecte d’intérieur  ?
Nous avons peut-être la filière qu’il vous faut ! 

Télécharger nos brochures

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

     instagram bordeaux ynov campus      Twitter bordeaux ynov campus    facebook bordeaux ynov campus